Nos actions

Le Syndicat du Conseil en Sûreté (SCS), membre de la Fédération Française de la Sécurité Privée, a structuré, depuis sa création, une réflexion collective sur la place des activités de conseil en sûreté au sein des différents métiers de la sécurité privée.

Trois objectifs sont poursuivis par le SCS :

  • Définir et défendre une activité de prestations intellectuelles concourant à l'intérêt collectif dans les domaines de la sécurité publique et de la sûreté.

  • Assurer la représentativité d'une profession relativement récente et encore peu structurée.

  • Étudier avec les pouvoirs publics les modalités adaptées à un encadrement pertinent de l'activité.

Le premier colloque du SCS, tenu à Paris le 1er décembre 2015 a été une première réponse à la réflexion à laquelle nous a invités le ministre de l’Intérieur lors des Assises de la Sécurité Privée le 8 décembre 2014.

 

Le ministre de l’Intérieur encourageait en effet les acteurs du conseil en sécurité-sûreté à étudier l’opportunité d’une entrée dans le périmètre réglementé des activités privées de sécurité.

Un travail de concertation est en cours depuis lors avec le CNAPS, la Délégation aux Coopérations de Sécurité et la Direction des Libertés Publiques et Affaires Juridiques du ministère de l’Intérieur.

 

Les consultants en sûreté, placés entre les donneurs d’ordre et les prestataires de services de sécurité humaine et d’équipements technologiques, ont un rôle éminent à jouer dans l’analyse et l’assistance à la mise en œuvre des nouveaux plans d’action à déployer dans les mois et années à venir. Ils ont également la responsabilité de nouer des relations professionnelles confiantes avec les administrations de la sécurité intérieure et singulièrement avec les « référents sûreté » de la police et de la gendarmerie nationale.